L’interview avec Carole Daubas

Dernière interview avant la trêve, celle de Carole Daubas, 25 ans, milieu de terrain au FC Ciboure.

J’ai baigné dans le football depuis l’enfance et ai joué avec les garçons au sein des Eglantins, le club de la ville d’Hendaye, jusqu’à mes 12 ans. Le manque d’équipe féminine au Pays Basque m’a obligé ensuite à me tourner vers d’autres sports, mais le goût du football ne m’ayant pas quitté, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai rejoint l’équipe séniore de Ciboure dès que celle-ci fut remontée.

Quel est ton meilleur souvenir dans le foot ?

La finale de la coupe des Pyrénées atlantiques remportée en mai dernier avec Ciboure, après une demi-finale sous haute tension qui avait fini avec une terrible séance  des tirs au but. Ce trophée c’est non seulement l’aboutissement de 2 ans de travail dans un contexte parfois difficile mais aussi une récompense pour un groupe solidaire et acharné.

Quel est ton pire souvenir ?

Le match nul 3-3 face à l’équipe de Garein la saison dernière. Après une entame de championnat plus que correcte, nous étions dans une période difficile dans laquelle nous n’arrivions plus à engranger la moindre victoire. Contrairement à un match aller pleinement maîtrisé, celui du retour fut chaotique en illustre ce but marqué par la gardienne adverse sur son propre dégagement….

Comment est l’ambiance dans ton équipe et que dirais-tu pour attirer de nouvelles joueuses ?

Je dirais une ambiance très saine, dans laquelle on arrive à alterner fous rires et sérieux aux entraînements. La solidarité est une valeur importante dans notre philosophie de jeu et je pense que cela se voit sur le terrain et en dehors. 

Avis à nos futures coéquipières : le football féminin est en plein essor, il ne faut pas laisser cette progression s’essouffler et continuer à le développer notamment au Pays Basque où les équipes ont du mal à s’inscrire dans la durée par manque d’effectif, ce qui empêche la création de plusieurs catégories.

Cette année encore, l’équipe de Ciboure était sur la sellette car pas assez de joueuses. Nous avons besoin de vous les filles, quelque soit votre niveau ou vos disponibilités. N’hésitez à venir nous rencontrer aux entraînements les mardis et vendredis à 18h30 au stade Jean Poulou ou les dimanches matins lors des matchs ou le site internet et la page Facebook. Nous avons hâte de faire votre connaissance. 

Quel est ton joueur ou ta joueuse préféré(e) ?

Iker Casillas : c’est un véritable leader, en club comme en sélection, talentueux, un des meilleurs gardiens du monde, et tout en humilité, qui fait passer l’équipe avant sa personne.  

Dans ton équipe :

La plus chambreuse ? Je ne suis pas mal dans mon genre à ce petit jeu là, après on aime bien toutes se taquiner mais toujours dans un bon esprit.
La plus technique ? difficile de choisir, nous avons quelques pépites à ce niveau là, je pense à Aurélie et Claudia avec aussi Emilie Quijano, amatrice de « toupie » et de lucarnes souvent à mon grand désarroi.
La plus flemmarde ? Tiffany est, quant à elle, fan de gainage, un des rares exercices où il faut rester allongé, je dis ça je dis rien.

Be the first to comment

Laisser un commentaire