L’interview avec Déborah Néret

Aujourd’hui, c’est Déborah Néret, joueuse de Langon qui répond aux questions de famfoot. Pour la petite histoire, Déborah et moi (Marion) nous sommes rendues compte qu’on avait déjà été adversaires en Bretagne (j’ai notamment assisté à la finale dont parle Déborah dans l’interview). Le monde est petit !

Je m’appelle Déborah NERET, j’ai 25 ans, je suis attaquante au club de Langon. J’ai commencé le foot à l’âge de 14 ans à la Saint-Pierre Plouescat (29) en Bretagne, en parallèle du judo que je pratiquais depuis mes 6 ans. Par la suite j’ai évolué à l’US Cléder (29). Suite à une mutation dû au travail, j’ai commencé à jouer au club du SC Monségur, ce qui m’a permis de m’intégrer dans la région. Et depuis janvier 2017, je joue à Langon.

Quel est ton meilleur souvenir dans le foot ?
Une finale gagnée lors d’un tournoi à St Pol De Léon face au Stade Brestois.

Quel est ton pire souvenir ?
Avoir reçu un coup au visage après un arrêt de jeu, par une joueuse qui n’a pas accepté que je joue mon rôle de défenseur et qu’en plus de ça l’arbitre n’a pas signalé de faute…

Quel est ton joueur ou ta joueuse préférée et pourquoi ?
Thierry Henry sans aucune hésitation. Sa vitesse, son habilité et sa précision devant le but, font de lui un des meilleurs footballeurs au monde.

Comment se passe la saison pour toi et quels sont les objectifs pour la deuxième partie de la saison ?
Ma saison pour le moment est placée sous le signe du changement. J’ai commencé avec le SC Monségur en début de saison, et ensuite, j’ai eu l’occasion de repartir jouer au foot à 11 avec Langon. Pour le moment, je n’ai pu jouer que deux matchs, mon travail ne me permettant pas d’être là à tous les matchs. Notre objectif est d’assimiler le jeu à 11 car on y est depuis la seconde phase, de jouer au football, de se créer une identité pour essayer d’être plus compétitives la saison prochaine. Nous avons deux équipes, l’équipe A (à 11) et l’équipe B (à 8). Nous sommes un groupe assidu aux entraînements avec une grande envie d’apprendre et d’évoluer, nous travaillons beaucoup pour atteindre les objectif fixés.

Est-ce difficile de passer du football à 8 au football à 11 ?
Non pas du tout. J’ai joué au foot à 11 en Bretagne pendant 10 ans, je dirai que ça a été plus difficile pour moi de passer au football à 8. Je n’avais encore jamais connu cette façon de jouer, c’est complètement différent. En plus de ça je suis passée du poste de défenseur à attaquant, j’ai donc du revoir toute ma façon de jouer. Je suis encore en phase d’apprentissage en tant qu’attaquante, mais les entraînements, dispensés par nos éducateurs, vont me permettre de mieux appréhender ce poste et d’évoluer.

Dans ton équipe :
La plus technique ? Bassoum (Besma)
La plus en retard aux entraînements ? Passe muraille (Marion)
La plus blagueuse ? Capès (Jessica)

Un dernier petit mot pour ton équipe ?
Je souhaite juste leur dire que je crois en ce groupe, nous avons le potentiel individuel et collectif pour réussir les objectif fixés. Nous évoluons dans la joie et la bonne humeur et c’est très agréable. Nous pouvons et nous allons aller loin. Show mut go on !!!
Je souhaite aussi transmettre un petit message à l’équipe de Monségur. Je tiens tout d’abord à remercier le club et le groupe pour les 1 an et demi passé à leur côté. Cette équipe m’a permis de m’intégrer dans la région et de faire de très belles rencontres. Je leur souhaite que le meilleur pour l’avenir. C’est une très belle équipe et un groupe soudé !!

Booba (Déborah)

Be the first to comment

Laisser un commentaire