Paroles de banc – Week-end du 11-12 mars

Retour avec les coachs des équipes féminines de la ligue d’Aquitaine sur les matchs qui se sont déroulés lors de ce week-end du 11-12 mars. Si vous êtes un(e) coach intéressé(e) (ou une joueuse) pour apparaître dans cette rubrique, merci de me contacter par mail à marion@famfoot.fr.

Promotion Honneur Régionale – Niveau 1

Stade Bordelais 2 – 3 Bruges 

Rachid Maskouri (coach de Bruges)

Après un match où on est passé au travers contre Prigonrieux, nous avons perdu la première place donc le mot d’ordre était de récupérer cette première place face à l’équipe du Stade Bordelais. Après une très bonne semaine de travail, le vendredi à l’entraînement, j’ai commencé à mettre les filles dans le match de dimanche, elles ont été très réceptives et très solidaires et le maître mot était de récupérer la première place, que nous allions rencontrer une équipe qui n’est pas première par hasard et qu’il fallait jouer libérer et prendre ses responsabilités, tous soudé face à l’enjeu.
Le match commence et au bout de deux minutes 0-1. Nous rentrons très bien dans le match face à une belle équipe, nous sommes bien en place, beaucoup de duels, et mon équipe est bien en place malgré un nouveau remaniement d’équipe qui m’a donné satisfaction. Puis un deuxième but 0-2 en notre faveur, on se crée pas mal d’occasions, le Stade Bordelais aussi, la bataille du milieu de terrain est omniprésente. Nous construisons pas mal mais on se projette trop vite vers l’avant sans réussite dans la dernière passe, 0-2 à la mi-temps. Nous entamons la seconde période avec une baisse de régime, le Stade Bordelais joue beaucoup de longs ballons et vient nous presser très haut, nous attendons et nous essayons de repartir de derrière et de contre-attaquer, nous avons quelques occasions dont une superbe frappe et un arrêt extra-ordinaire de la gardienne du Stade. Elles se créent pas mal d’occasions, nous jouons avec un bloc très bas et des décalages se créent. À une demi-heure de la fin, nous marquons le troisième but 0-3, nous frappons aussi deux fois sur la barre et à 20 minutes de la fin le Stade ouvre le score. 1-3. Nous obtenons un pénalty malheureusement raté, et nous subissons, nous prenons un deuxième but à sept minutes de la fin 2-3. Le Stade bordelais se crée une dernière occasion, un joli coup franc sur la barre transversale. Nous gagnons le match 3-2 et je suis content de la prestation de mes joueuses, l’objectif est atteint. Je souhaite une bonne continuation à Natacha Berton et à son équipe pour la suite et un grand merci pour leur accueil. Encore félicitations à mes joueuses mais la route est longue.

Natacha Berton (coach du Stade Bordelais)

Le match entre le 1er et le 2ème tant attendu…
Nous abordons ce match avec un bloc bas….trop bas, nos duels sont majoritairement perdus, nous laissons beaucoup d’espace à leur milieu de terrain qui en profite aisément pour nous balader. 2 à 0 au bout de 15 minutes de jeu et il n’y a rien à dire !
La fin de la 1ère mi temps et la seconde mi temps sont autre chose, le bloc joue plus haut, nos milieux sont plus présents sur les duels et les ballons récupérés sont nombreux….nous prenons ce 3ème but sur une petite erreur défensive mais nous ne baissons pas les bras….et cela paye, nous marquons 2 buts consécutivement et la barre transversale empêche le ballon de rentrer en toute fin de match…
Ce match est plutôt frustrant car si nous l’avions bien entamé le score aurait été tout autre…de plus nous perdons sur blessure 2 joueuses importantes qui vont nous manquer sur la prochaine rencontre.

Prigonrieux 2-1 ASMUR B

Alban Morelli (coach de l’ASMUR B)

Match de « reprise » pour nous, puisqu’en raison de forfaits (pas de nous) et autres intempéries, notre année 2017 footballistique n’a jamais vraiment commencé. En regardant le classement et nos derniers résultats, on pouvait légitimement penser que ce match aller être difficile pour nous et se solder par une défaite. Mais compte tenu de la bonne qualité de nos derniers entrainements et du retour de plusieurs joueuses importantes, je savais que l’on avait l’occasion de créer une surprise et de s’imposer a Prigonrieux. C’est le message que je fais passer aux filles dans le vestiaire : ce match est l’occasion parfaite pour ‘guérir’ notre équipe ‘malade’. Message entendu, puisque nous attaquons le match sans complexe et de manière conquérante, nous jouons dans le camp adverse et notre capitaine ouvre même la marque peu après le quart d’heure de jeu, sur une belle action à 4 passes venue de l’aile gauche. Néanmoins, notre adversaire est de qualité et dispose de bonnes individualités, notamment une meneuse de jeu intenable, vive et précise qui ne nous laisse aucun répit. Notre défense agressive fait du bon travail et je pense que nous allons atteindre la mi temps avec cet avantage. Malheureusement une erreur de relance de six mètres en décidera autrement, et nous offrons l’égalisation a nos adversaires peu avant la pause. Pas grave, je nous sens capable de marquer un autre but, et nous reprenons la partie avec la même intensité, les mêmes intentions. Les occasions se succèdent de part et d’autre dans un match toujours de très bon niveau, et c’est Prigonrieux qui va prendre l’avantage sur un coup franc concédé un peu trop bas et qui va se loger sous la barre. Fin de match à suspens, nous dominons le dernier quart d’heure sans partage contre une équipe qui se recroqueville, et malgré plusieurs situations dangereuses, un peu de maladresse, quelques cafouillages renvoyés par la défense et deux belles parades en fin de match de la gardienne adverse ne nous permettront pas d’égaliser. Nous partons déçues du résultat mais la bonne performance de l’équipe laisse augurer d’une fin de saison plus plaisante.

Je voudrais maintenant adresser un mot aux deux équipes qui ont déclaré forfait contre nous en ce début d’année 2017 : je suis bien placé pour savoir qu’il est parfois difficile de réunir une équipe, notamment une équipe réserve, mais j’attire votre attention sur les conséquences d’un forfait. Je suis aussi bien placé pour savoir que des déplacements à 250km ou plus, c’est pas toujours évident (et oui pour nous c’est 10 fois par an hein !). J’ai dans mon équipe (et vous aussi) des filles qui sont mamans, et qui réservent des nounous (pas gratuitement) pour pouvoir jouer au foot le dimanche. J’ai dans mon équipe (et vous aussi) des filles qui travaillent le dimanche et qui bataillent avec leur collègue pour échanger leur week end lorsqu’il y a foot. Je suis (et peut être vous aussi) papa divorcé et je négocie difficilement (c’est un euphémisme…) chaque semaine avec les mères de mes enfants pour ne pas les avoir les week end de match. Alors quand on se retrouve à apprendre que l’adversaire est forfait le samedi à 17 heures, sachez que ça ne fait pas plaisir, mais alors pas du tout. Le football féminin est en pleine expansion, mais j’en connais qui pensent à arrêter à cause de ce genre « d’aléa ». Alors sachez à l’avenir que mes filles ne veulent qu’une chose, c’est jouer au foot. Peu importe que vous alignez des U19 ou des joueuses équipe A contre nous, on ne portera jamais de réserve, on ne fera jamais d’histoire, on veut juste JOUER AU FOOT. En espérant que vous serez bien présentes au match retour, merci 🙂 <3 <3

Championnat régional U17F à 11

FC Bassin d’Arcachon 0 – 4 FC Girondins de Bordeaux 

Fabrice Plantey (coach du FC Bassin d’Arcachon)

Pour ce deuxième match U17 à 11, nous devions nous déplacer au FC Girondins de Bordeaux de Bordeaux, faute de terrain le match a été fait à Arcachon. L’entame de match est entièrement à l’avantage des Girondins de Bordeaux qui ouvrent le score par une frappe de loin et une faute de main de ma gardienne qui pousse le ballon dans son but. Sur une phase de jeu bien construite, le FC Girondins de Bordeaux double la mise. C’est à ce moment-là que nous commencions à sortir par contre et nous procurer deux occasions dont un face-à-face avec la gardienne qui fait l’arrêt qu’il faut. Puis, sur une deuxième frappe de loin, le FC Girondins de Bordeaux met un 3ème but. La mi-temps est sifflée sur un score de 3 à 0 amplement mérité.
La deuxième mi-temps est un peu plus équilibrée, le FC Girondins de Bordeaux met un 4ème but au bout de 10 minutes. Les deux équipes s’équilibrent et le score en restera là. Je suis déçu de la prestation d’ensemble. Peut-être est-ce dû à l’heure matinale du match 11h mais certainement à la grandeur du terrain qui laissa des boulevards pour les deux équipes. Ça confirme bien que nous sommes très irréguliers dans nos prestations.

FC Pau 1 – 0 FC Trélissac 

Radouane Sad (coach du FC Pau)

Match aujourd’hui de championnat contre Trélissac à Artiguelouve où je remercie grandement le président Alain et le secrétaire Jean Pierre qui nous permettent de pouvoir bénéficier de leurs installations. J’étais méfiant au départ concernant cette équipe et cela c’est prouvé. Un très bon match des deux côtés avec un très bon état d’esprit et un bon arbitrage. Match très équilibré où on bénéficie d’occasions franches avec deux barres et manque de réalisme et de finition. Cette équipe de Trélissac nous a posé des problèmes en milieu qui nous ont empêché de développer notre jeu. On marque sur penalty par l’intermédiaire de Alexia Marine. Victoire 1 à 0. On reste toujours invaincu et cela est méritant et valorisant. Ces filles ne lâchent rien et se donne toujours autant les moyens. Je tiens à souligner le très bon esprit des joueuses et coach de Trélissac. Je tenais aussi à signaler que notre équipe à 8 a gagné 10 à 1 et reste toujours invaincu. Bravo à elles et leurs coachs Jean et Jérôme. Super état d’esprit et beaucoup d’envie. Deborah 2 buts, Marie 2 buts, Emmy 2 buts, Aude 1 but, Manon 1 but, bravo à elles.

équipe U17F du FC Pau

 

Stade Bordelais 1 – 3 Arlac Mérignac

Natacha Berton (coach du Stade Bordelais)

Très bonne 1ère mi temps de mes joueuses qui, malgré quelques absences, font du jeu et se procurent de nombreuses occasions et nous arrivons à en mettre une au fond. 1 à 0 à la pause.
Nous reprenons le match avec un tempo différent, la chaleur de samedi nous assomme un peu, le bloc descend et Arlac joue beaucoup mieux qu’en 1ère mi temps.
Quelques faits de jeu (1 pénalty raté pour nous, 1 pénalty réussi pour elle, et d’autres….) et nous finissons le match avec beaucoup de frustration sur le score de 3 à 1.

Championnat district de Gironde à 8 – PH

Racing Club de Bordeaux 3 – 5 FC Vallée de Dordogne

Marine Eche (joueuse du FC Vallée de Dordogne)

Encore une fois, ce week-end nous abordons un match difficile. Le RC Bordeaux est comme nous, en quête de la première place..
Nous savons que les 80 minutes vont être intenses et qu’aucune des deux équipes ne veut perdre.
En plus, elles sont à domicile et vont avoir l’avantage du terrain, qui avec la pluie, va fuser.
Mais le discours des coach dans les vestiaires se veut toujours aussi poignant ! Victoire impérative !
De mon côté, je comprends dès l’échauffement que ça va être plus compliqué que je ne l’imaginais, la pluie ne m’aide vraiment pas avec mes lunettes.
Du coup, on choisit « à la pièce » d’avoir le choix du côté pour pouvoir la prendre dans le dos et me permettre de jouer convenablement.
La première mi-temps est assez équitable mais on encaisse rapidement le premier but sur une faute de ma part dans une relance après avoir pourtant bien capté le ballon.
Un superbe lobe venant de leur côté droit et c’est le but.
Comme on est menée, l’équipe s’arrache et on égalise après quelques tentatives ratées. Puis, on souffle un peu en mettant un deuxième but.
Mais comme nous, les adversaires menées s’arrachent et suite à un beau coup-franc cadré, j’encaisse un second but après avoir dévié le ballon dans les pieds d’une joueuse, seule face à moi.
Cette première mi-temps révèle réellement l’envie des deux équipes de remporter les points.
Ca joue des deux côtés, et ça concrétise. Un troisième but pour nous, et un troisième but pour elles sur coup de pied arrêté également. Là, j’en peux plus. Mon objectif était clair : ZERO but, comme il y a deux semaines et je me pose des questions sur la 2ème mi-temps.
Retour aux vestiaires à 3-3, les coach ne sont pas ravis. On arrête de jouer quand on mène et on joue seulement quand on perd. Il faut arrêter cela, et se donner à fond sur toute la deuxième mi-temps.
C’est donc ce que l’on fait dès la reprise. On y met de l’intensité, du rythme, de la vitesse.
Et un 4ème but vient récompenser tout ça.
Les occasions ne manquent pas du côté du RC Bordeaux de revenir au score mais cette fois, j’ai fermé mes caisses.
On marque un 5ème but, et on n’encaisse pas. Le contrat est rempli de notre côté : il fallait se mettre à l’abri. Deux buts d’avance c’est chose faite.
Le coup de sifflet final de l’arbitre fait du bien car on repart avec la victoire et c’était pas gagné d’avance.
On est très satisfaite du résultat même si pour la première place, il va falloir un faux-pas de Sud Gironde.
Concernant l’équipe adversaire, on retient que les filles du RC Bordeaux sont super fair-play, pas un mot de travers, pas de gestes vraiment dangereux mais par contre, un arbitrage un peu maison, qui a agacé à plusieurs reprises mes coéquipières.
Au final, une note positive pour nous ce week-end, mais encore et encore du travail pour être au top.

Championnat district de Gironde à 8 – 2ème série

SA Mérignac 4 – 4 FC Bassin d’Arcachon 

Fabrice Plantey (coach du FC Bassin d’Arcachon)

Pour ce troisième match des féminines Seniors à huit, nous nous déplacons sur la CUB avec un match périlleux contre le SA Mérignac.  L’entame de match est à l’encontre et avantage des mérignacaise qui, sur le premier ballon en profondeur, ouvrent le score par la numéro 8 qui prend la défense de vitesse et qui va marquer. 5 minutes après même situation même joueuse même punition 2 à 0 pour le SAM c’est amplement mérité.  Le coach opéra un changement tactique qui permit de stabiliser l’équipe et de permettre de pas en prendre plus. On a réduit le score à 2 minutes de la mi-temps suite à une frappe de loin récupéré par notre attaquante qui pousse le ballon dans le but.
Sur l’ensemble, la 1ère mi-temps a été largement à l’avantage du SAM qui a su construire et bien jouer au ballon à l’inverse de nous, on a eu de pires difficultés à faire trois passes.
La deuxième mi-temps débute tambour battant et le SAM met un troisième but toujours par la même joueuse toujours la même situation sur un ballon profondeur frappe croisée but puis un quatrième but sur une phase de jeu qu’ils ont construites sur le côté droit, un centre au point de penalty repris de près, qui fait 4 à 1. Malgré une large domination du SAM, nous arrivons malgré tout à nos procurer quelques occasions suite à une main dans la surface de réparation on revient à 4 à 2 ce qui perturbent un peu le SAM, et qui les a fait reculer et sans l’abnégation de la capitaine on ne serait jamais revenu au score, grâce à deux frappes de loin nous revenons à 4 à 3 puis à 4 à 4  dans les arrêts de jeu. La seule chose qu’on peut retenir c’est le point du match nul. L’équipe n’a pas joué collectivement c’est sûr, on ne s’entraîne pas, et en étant pas sérieuses, c’est compliqué. Car l’équipe du SAM nous était largement supérieur sur l’ensemble du match.

Be the first to comment

Laisser un commentaire