Paroles de banc – Week-end du 27-28 janvier

Retour avec les coachs ou les joueuses des équipes féminines d’Aquitaine sur les matchs qui se sont déroulés lors de ce week-end du 27-28 janvier. Si vous êtes un(e) coach intéressé(e) (ou une joueuse) pour apparaître dans cette rubrique, vous pouvez envoyer votre parole de banc via le lien suivant http://blog.famfoot.fr/envoyer-une-parole-de-banc

Je tiens à préciser que la diffusion des textes ci-dessous ne vaut pas approbation de ma part, chaque coach est libre de s’exprimer.

Coupe de Nouvelle Aquitaine – 4ème tour

TALENCE ALLIANCE US – ST. BORDELAIS ASPTT : 2-1;

Natacha Berton (Stade Bordelais)

Malgré le fait que la Coupe ne soit pas notre priorité, nous abordons ce match avec du sérieux et l’envie de bien faire les choses, mais la réalité du terrain nous rattrape : nous manquons d’impact dans les duels, nous n’arrivons pas à poser le ballon au sol et à maîtriser le jeu, nous manquons de réalisme dans la finition et nous commettons trop d’erreurs dans nos tâches défensives. La préparation durant ce mois de janvier a été compliqué et cela se ressent physiquement sur le terrain.

Malgré cela, nous nous créons de nombreuses occasions mais seule une finira au fond des filets des locales, en contre-partie, nous leur offrons les 2 buts !

C’est un match à oublier tant dans le contenu que dans le résultat.

Nous devons nous focaliser sur le championnat et sur les prochains matchs qui arrivent qui peuvent être capital pour assurer le maintien.

Régional 2 – Niveau 3

ST MÉDARD/LE HAILLAN – VILLENAVE : 0-6;

MELANIE DUPRAT (Capitaine de Villenave) :

Ce Dimanche, nous jouions contre Saint Médard – Le Haillan… le temps était parfait et le terrain était bon !
Nous avons mis un peu de temps à ouvrir le score … mais une fois le premier but marqué, nous avons réussi à produire du beau jeu et à dérouler…comme on sait le faire !
Le Haillan a eu une occasion de nous embêter…mais loin de notre but et avant le début du match, sur le bord du terrain… avec un des dirigeants qui a porté une réserve contre nous car nous avons fait jouer une fille de 16 ans surclassée mais dont la mention administrative « surclassement autorisé » ne serait pas indiqué sur sa licence …
Nous jouons avec Amaya depuis le début de la saison !!!
Ni les arbitres officiels, ni la Ligue ni aucun adversaire ne nous a jamais signalé ce problème éventuel !!!!
Nous allons tenter de ne pas retenir cet événement qui aurait pu nous déstabiliser, et on retiendra que c’est le terrain qui a parlé et rendu son verdict… ce ne sont ni la tablette, ni l’un des dirigeants adverses, ni la réserve, ni Amaya qui a mis 6 buts…
Je suis fière de mon équipe, fière de ce qu’on peut proposer comme jeu. On est ENSEMBLE et on prépare déjà la saison prochaine !

AMAYA REBEN (Milieu de terrain de VILLENAVE) :

Le match de Dimanche a été remporté grâce au respect des consignes données par le coach qui étaient la cohésion d’équipe, le dialogue, la combativité et la réussite technique.
Ce sont nos valeurs et aussi les valeurs de notre club.
J’ai réussi à m’imposer sur le terrain et à faire un bon match malgré mon âge (16 ans, bientôt 17) et surtout malgré l’opposition de certaines personnes qui ne voulaient pas me laisser jouer à cause de ça…malgré une dizaine de matches auxquels j’ai déjà participé sans AUCUN problème !
Grâce à la confiance de mon coach et de mon équipe, j’ai joué et j’ai pris beaucoup de plaisir !
Nous avons toutes pris plaisir à disputer ce match qui s’est terminé sur une belle victoire et cela même face à une équipe qui est restée combative jusqu’à la fin.

JOSS CIRET (Coach De Villenave) :

Depuis 5 mois, nous sommes une équipe très honnête, nous jouons avec nos armes (techniques, tactiques et mentales), nous travaillons aux entraînements, nous avons la volonté de produire du jeu, du beau jeu, nous respectons nos adversaires et avons ainsi pour objectif de faire honneur à notre club et au foot féminin. D’avoir toujours la tête haute et de pouvoir nous regarder dans la glace.
Si nous venons à perdre sur tapis vert, pour un détail uniquement administratif passé totalement inaperçu pendant 5 mois (et qui ne correspond à aucune volonté de tricher) alors que nous avons remporté largement et logiquement cette partie sur le terrain, nous garderons chacune de nos valeurs et nous viserons uniquement des victoires sur les 4 derniers mois de compétition afin d’atteindre notre objectif : la 1ere place de votre poule pour jouer en R2 la saison prochaine.
Avec les qualités que nous avons et que nous devons afficher à chaque match, et grâce aux valeurs que nous défendons : c’est POSSIBLE !

Cyril Cassiau (Entraîneur St Médard/Le Haillan) :

« Dans un match dominé par une équipe de Villenvae qui est supérieure à ce que l’on peut attendre d’une équipe de Niveau 3 de R2 Féminines et qui a largement sa place au-dessus, nous n’avons jamais réussi à être au niveau sur le plan technique et physique. Les filles ont fait beaucoup d’efforts pour courir après le ballon sans jamais être dangereuses quand elles l’avaient. Il va vite falloir relever la tête et montrer que l’on peut faire mieux. Je suis fier de mes joueuses qui ont réalisé une belle série de matchs sans défaite que personne n’aurait pu prédire. »

Samantha Dubrous (Attaquante St Médard/Le Haillan) :

« Malgré le bon niveau de Villenave, nous n’avons pas été à la hauteur niveau qualité de jeu hormis notre gardienne qui a brillé dans cette rencontre sans qui le score aurait était beaucoup plus lourd. Match très difficile techniquement et physiquement face à une belle équipe qui a dominé clairement le match et nous a empêché de construire notre jeu. Belle cohésion d’équipe. »

Alexander Prieto (Responsable Section Féminine St Médard/Le Haillan) :

« Je pense que nous nous sommes laissé endormir par cette domination de Villenave. On n’a pas réussi notre défi. Nous n’avons pas concrétisé nos deux situations de buts. Sur le plan défensif, on était très loin d’elles, disciplinés sur les efforts mais trop loin de la porteuse du ballon. Sur le plan offensif et technique, elles ont été exceptionnelles avec du jeu et des gestes de qualité. Techniquement, nous avons été absents, sans savoir passer d’une situation où on a le ballon à une situation où il faut défendre avec plus d’agressivité. C’est un coup d’arrêt à notre belle série de victoires mais le championnat est long, il faut relever la tête. Je reste de fier de mon groupe. »

Entrée des joueuses de Saint Médard/Le Haillan (en bleu) et de la Jeunesse Villenavaise (en noir)

Retrouvez toutes les photos de ce match sur la page facebook de l’AS Le Haillan Football – Section Féminines.

Coupe Féminine de Gironde – Quarts de finale

FC Vallée de la Dordogne – Guitres : 3-1;

Marine ECHE (Gardienne du FC Vallée de la Dordogne)

Ce dimanche, un gros match nous attend. On joue en coupe, on n’a pas le droit à l’erreur sinon adieu les demies. En plus, on est clairement outsider face à Guitres, qui est pour nous et de loin, LA plus grosse équipe à 8 de Gironde.
La pression est à son comble car les coaches y vont de leurs petits messages depuis le tirage.
C’est donc pas très sereines qu’on se prépare pour ce match avec sérieux.
Convoquées à 13h00 pour regarder le match de la B masculine qui ne se jouera finalement pas, nous sommes très tôt au vestiaire.
Les mots des coaches sont encourageants et tout aussi stressants. Guitres est une équipe que l’on connait, qui joue redoutablement bien, et qui nous a gagné 3 fois en 3 match la saison dernière. 1ere de leur poule, un niveau au dessus de nous avec un goal average des plus puissants. On a les chocottes car en plus, notre équipe n’est pas au complet (on part à 10 et nos meilleurs éléments sont absents).
En plus, on a un arbitre officiel et un large public.
Le match débute et le niveau est homogène. Des occasions des deux côtés. La gardienne adversaire fait très bien son boulot et pour ma part, je fais les arrêts qu’il faut et les joueuses poussent pour montrer que le FCVD est là.
Puis vient le 1er but, de la part de Lulu, notre attaquante de pointe. On célèbre mais on garde les pieds sur terre, la réponse va être terrible. Et pourtant, bien que provoquant encore des occasions des deux côtés, la 1ère mi-temps s’achève sur le score de 1-0.
Le retour aux vestiaires est encourageant. Les coach sont ravis et nous aussi, on est en place, on joue bien. Il faut maintenant marquer dès le début de la 2ème pour prendre définitivement l’avance.
Début de 2ème mi-temps et Guitres réplique avec un but dans les 30 premières secondes de leur numéro 6. Coup dur pour nous car à 1-1, on le sait, elles prennent le dessus et peuvent remonter. Mais on ne lâche rien, on se bat, on y croit, on en veut, et notre capitaine Tiphanie marque le 2ème but. Il reste 10/15 minutes à jouer et même avec le but d’avance, on se repose pas sur nos acquis et on décide de pousser encore, là où on aurait pu jouer la stratégie de tout miser sur la défense. Et c’est payant, car Lulu met un 3ème but.
Le score restera celui-là jusque’à la fin du match. Victoire 3-1, le FCVD se qualifie pour les demies-finales.
Je remercie mes coéquipières qui me font toujours autant rêver, nos coaches, le public en délire, l’arbitre (même si on a discuté certaines décisions) et l’équipe de Guitres qui est restée fair-play, forte et nous a donné du fil à retordre (et auprès de laquelle on s’excuse pour la victoire célébrée avant de serrer les mains).

Be the first to comment

Laisser un commentaire