Paroles de banc – Week-end du 10-11 février

Retour avec les coachs ou les joueuses des équipes féminines d’Aquitaine sur les matchs qui se sont déroulés lors de ce week-end du 10-11 février. Si vous êtes un(e) coach intéressé(e) (ou une joueuse) pour apparaître dans cette rubrique, vous pouvez envoyer votre parole de banc via le lien suivant http://blog.famfoot.fr/envoyer-une-parole-de-banc

Je tiens à préciser que la diffusion des textes ci-dessous ne vaut pas approbation de ma part, chaque coach est libre de s’exprimer.

Régional 1

Stade Bordelais – Bruges : 0-1;

Rachid Maskouri (ES Bruges)

Nous abordions ce match avec la détermination monstre de montrer ce que sont nos valeurs, car ce n’est pas la quantité mais la qualité et l’intelligence de jeu qui priment, et ça, c’est une belle leçon de vie, même avec un effectif amoindri et fatigué de toutes ces défaites. Nous avions vraiment à cœur de faire un résultat pour ce match et surtout celui là. Le mot d’ordre était de tout donner, de ne pas se laisser faire et d’être présent physiquement et mentalement dès le début du match pour être dans une bonne dynamique. Bon début de match, toutes les  filles sont en place, respectent bien le système mis en place à savoir harceler sans cesse, presser sans cesse, et nous nous créons des occasions franches, qui ne finissent malheureusement pas au fond des filets. Mes filles sont au duel, la bataille au milieu du terrain est intense et nous prenons très souvent le dessus et nous lâchons rien. Devant, notre pressing se fait de la façon dont je l’ai demandé donc une très bonne chose et, derrière, très costaud, un gros match. Le stade se crée quelques occasions aussi. 0-0 à la mi-temps. Le discours de mi-temps est simple : continuer sur notre lancée et surtout rentrer dans cette deuxième mi-temps avec le même état d’esprit, car nous savons que les débuts de deuxièmes mi-temps sont nos points faibles. Nous reprenons avec la même envie, la même rage de gagner ce match. Les deux équipes se créent des occasions sans les mettre au fond, de bons arrêts de notre gardienne par intérim, merci Mariétou. Nous obtenons un coup franc à 30 mètres, superbe frappe enveloppée de Manon Laval, la gardienne ne réussit pas à la capter, fait une erreur et Laurence Fourchon (Lolotte) met le ballon au fond des filets. C’est la délivrance après de nombreux matchs sans trouver les filets. Nous sommes contents mais tout reste encore à faire, il reste 30 minutes à tenir pour garder ce score. Nous ne lâchons rien, les deux équipes sont au coude à coude. Le stade pousse, nous tenons et sommes plus que déterminées à rien lâcher, elles se créent quelques occasions, nous aussi, mais ne finissent pas au fond. Nous tenons bon jusqu’au coup de sifflet final qui sonne notre première victoire de l’année et surtout une victoire contre une équipe que nous avions plus qu’à cœur de gagner pour remettre les choses à leur place et surtout prouver que le match aller était une erreur de notre part et que notre effectif amoindri est au-dessus. Un grand bravo aux filles : Mariétou, Julia, Fanny, Mélanie, Florine, Manon, Marion, Lolotte, Aurélie, Laura-Marie et Sarah et merci au staff pour votre match.

Natacha Berton (Stade Bordelais)

Les conditions de match sont plutôt bonnes, et les troupes me semblent motivées.

L’entame du match est à notre avantage mais les occasions que nous avons ne trouvent pas les filets adverses.

Les doutes arrivent, et la peur de prendre un contre aussi…notre jeu se modifie et on commence à balancer le ballon au lieu de le mettre au sol.

La deuxième mi-temps débute à l’identique et sur un coup franc, Bruges ouvre le score.

Nos intentions sont différentes à ce moment-là et nous essayons d’égaliser mais en vain, nos attaques n’aboutiront pas.

Bruges n’était pas supérieur à nous, loin de là, mais nous sommes passé totalement à côte de notre sujet, c’est dommage car les 3 points nous auraient fait du bien au classement.

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.